Peut'être : n. m. Artiste ayant peut-être du talent... 

Prisonniers d'un caillou au milieu de nulle part, nous ne pouvons aller que d'impasse en
impasse ; l'enfer étant d'en prendre conscience. Nous étions des conquérants. Mais, à force de nos conquêtes, nous sommes venus des contemplatifs. Soit, il nous appartient de le redevenir en nous lançant dans la seule quête possible que nous sommes et de nous conquérir en notre intérieur méconnu (nos chairs étant les dernières terres à explorer...). Soit, nous demeurons des contemplatifs (insouciants de notre état, ou n'en ayant cure) et restons prisonnier de notre condition, allant de cellule en cellule, cherchant l'extase inaccessible d'un infini entre nos murs.

Rien n'a de place ni ne devrait en avoir une, au risque de nous figer dans l'amertume. Quiconque se prenant au sérieux ou la tête n'est qu'une victime de plus de la grande illusion que se veut être la vie.

...nous sommes

14/09/2019

D'une superficialité immanente, nous sommes les résidus de ses expériences. Sans profondeur, aucune, nous explorons nos lacunes.

La littérature contemporaine, dans son manichéisme : céliniens versus proustiens, ne nous donne plus à lire que l'affligeante force de détails insipides et abreuvés de ces derniers semblant, hélas, remporter la victoire.

A l'instar des ploutocrates ayant fait main basse sur les médias pour en contrôler le contenu, l'intelligentsia a mis la main sur la littérature - distribuant les bons points en réseau, évinçant les autres... - la faisant entrer pour la première fois de l'histoire dans l'indigence. Que restera-t-il de ce siècle ou plutôt de ses écrits voire ses...