...le sang de mes cris

Capitalisation de la Française des Jeux.
...Quel actionnaire un tant soit peu sensé, irait acquérir les actions d'une entreprise jetant, chaque semaine, autant d'argent par la fenêtre ?

Ce qu'il y a de bien avec les [néo]libéraux, c'est qu'il n'y a pas de fausse surprise. Ils jouissent de cette propension... d'une constance à nous pourrir la vie en rendant marchand des secteurs qui ne devraient pas l'être et cherchant de la rentabilité où il ne devrait pas y en avoir, comme par exemple les transports en commun, nous...

Je n'évoque guère le contenu d'un scrotum bien qu'y étant lié mais, depuis mes toujours, je me suis demandé s'il me fallait en avoir ou pas... d'enfant : assumer la responsabilité de donner la vie à quelqu'un[e] car, au vu de ce monde de merde et des conditions dans lesquelles exister, ce n'est sûrement pas un cadeau ; sinon un...

Notre jupitérien vénéré (et non pas notre jupitéré vénérien... quoique depuis son érection, quelque chose gratte entre les parti[e]s.) n'a in fine que le charisme d'une chaussette. Nous trouvons de prime abord l'accessoire plutôt sympa voire pertinent mais, une fois sur soi, il n'a pas la bonne pointure et, nous le jugeons assez dispensable. Sauf...

...en guerre

23/10/2019

Que nous le voulions ou non, nous sommes en guerre et, si nous ne nous mettons pas en ordre de bataille promptement, proprement, nous allons être broyés. La bourgeoisie, elle, a déjà entamé son travail d'aliénation. Elle avance ses pions, décomplexée. L'élection de Macron et autres Trump, est une annexion du prolétariat en bon uniforme. Nous...

Nous ne sommes que des défunts sourds. Certes, notre existence n'est qu'une question de vie et de mort mais, quelque chose nous empêche de vivre... comme nous l'entendons.

...révolition

12/10/2019

Pour mes cinquante ans, je vous offre ce cadeau : mon dernier ouvrage que je viens d'achever, intitulé : "Révolition". Il s'agit d'un véritable OVNI dans le monde littéraire ; ou le monde tout court. Sans doute en changera-t-il votre perception. Du moins, je l'espère...

...nous sommes

14/09/2019

D'une superficialité immanente, nous sommes les résidus de ses expériences. Sans profondeur, aucune, nous explorons nos lacunes.

La littérature contemporaine, dans son manichéisme : céliniens versus proustiens, ne nous donne plus à lire que l'affligeante force de détails insipides et abreuvés de ces derniers semblant, hélas, remporter la victoire.

A l'instar des ploutocrates ayant fait main basse sur les médias pour en contrôler le contenu, l'intelligentsia a mis la main sur la littérature - distribuant les bons points en réseau, évinçant les autres... - la faisant entrer pour la première fois de l'histoire dans l'indigence. Que restera-t-il de ce siècle ou plutôt de ses écrits voire ses...