...le sang de mes cris

...travail

11/08/2020

Le travail n'est pas une fin en soi mais, la fin de soi.

Mon nouvel album en avant première sur mon site. Il s'intitule : "Found[n]ation. Il s'agit d'un concept album composé d'une douzaine de titres, autour de la notion de "Nation", vue à partir du prisme occidental. Il est dans un genre que je qualifierais d'électro-pédago... Pour le télécharger au format zip dans son intégralité, cliquez sur le bouton...

Le cauchemar de l'en pire
américain
dans la blancheur
de ses replis frénétiques
demande à fuir
aux couleurs qu'il brutalise
sinon criminalise
et retourne l'intelligence
tel un estomac en crise
qu'il éreinte de son fascisme

...un échec

20/06/2020

Il ne nous est d'aucune utilité de nous voiler la farce : ce monde est un échec. Soit nous le perdurons jusqu'à ce que nous nous écrasions comme des merdes sur le mur nous attendant irrémédiablement. Soit nous le changeons mais, avec cette nécessité de comment faire pour ne pas foutre sur la gueule de tous ceux nous ayant conduit...

...Asystemic

02/06/2020

Pour davantage de confort en matière d'écoute, vous retrouverez mon album sur toutes les plateformes de streaming telles que Spotify, Deezer, iTunes... Pour me retrouver : Män KOON Asystemic...

En tant que libertaire, je n'entends rien à tout système ni tout ce qui s'y [r]attache tels que : la philosophie, la religion, la politique, l'économie, la science, les mathématiques... car appréhender un système ne consiste jamais à s'y trouver enfermé[e], sinon dévoré[e] par des sophismes qu'il tient pour vérité. Ainsi, la poésie seule sait me...

Puisque voués à vivre dans le regret
le regret d'avoir commis
ou celui de ne pas avoir fait
il nous faut appréhender
lequel des deux
nous serait le plus supportable
avant d'agir

La terre tend ses seins
dans l'errance d'une nuit
venant masquer d'un lait
sinon nourrir les pestiférés
que nous sommes
poutres assoiffées de feux de paille
à nous consumer le cœur
se mordre et fondre
jusqu'au sang de l'autre
pâles comme des morts

La philosophie est devenue tout. La poésie n'est plus rien. Or, la philosophie porte en elle son mensonge : le sophisme de la vérité. Mais, comme l'univers est infini : sans début ni fin, il n'y a pas de vérité, celle-ci nécessitant un début et une fin. L'esprit humain ne parvenant pas à l'appréhender ou à s'appréhender sans vérité, les...