...en avoir ou pas

Je n'évoque guère le contenu d'un scrotum bien qu'y étant lié mais, depuis mes toujours, je me suis demandé s'il me fallait en avoir ou pas... d'enfant : assumer la responsabilité de donner la vie à quelqu'un[e] car, au vu de ce monde de merde et des conditions dans lesquelles exister, ce n'est sûrement pas un cadeau ; sinon un fardeau. OUI, j'ai pris le parti égoïste de succomber à l'en vie... l'envie de me perpétuer en perpétrant un[e] innocent[e]. Or, ce que je redoutais tant est arrivé : me faisant le réquisitoire de sa vie ô combien pourrie, je n'ai su que répliquer à ma fille, hormis la langue tombant tel le couperet d'une sentence : "Bienvenu dans la vraie vie...". Dès lors, je n'ai plus trouver le repos, touchant trop tardivement qu'au travers de notre existence, nous payons le crime de nos parents : leur égocentrisme. A l'instar des miens, je n'ai pas su résister.