...je panse donc j'essuie

Dis-toi, à ton toi, que toi et toi seul[e], sait ce qui est bon pour toi... Alors que ton toi, s'il ne pense pas à toi, il risque de te faire à toi et non pas lui qui, sans toi n'existerait même pas. Alors il faut qu'il t'aime toi aussi en plus de lui...
Mauvaise nouvelle : toi qui me lis, tu es aussi torturé[e] que moi, par mon moi, que tu peux l'être par ton toi. Mais peut-être que mon moi te torture aussi, ainsi que ton toi sur moi ou sur mon moi ; et réciproquement.

Tu panses donc tu essuies...

Que dis-tu ?

- "J'ai sué tout[e] seul[e]."

Mais as-tu pansé donc essuyé ? Sinon, tu t'es mouillé[e] plus que de raison...

- "Plus je viens ici moins je panse."

Sans doute panses-tu du mauvais côté...