...le paradoxe de la loi illégale

15/10/2020

Cette situation inconnue fait sourdre l'incongru : des propensions jusqu'alors pudiques, où le no man's land environnemental engendre un no man's land législatif et ce, d'une manière totalement assumée et décomplexée : le législateur devenant un hors-la-loi... de par ses lois. Dans le cadre d'un soi-disant intérêt général, les lois prises depuis la covid-19 sont hors champ de la constitution française, allant jusqu'à enfreindre nos libertés pourtant fondamentales. Quel en est le socle ? Notre servitude volontaire à accepter cet état de fait et totalitaire ou, pour le dire autrement, notre peur à sortir de cette servitude ne sachant plus où aller puisqu'aveuglés par des injonctions contradictoires. Au lieu d'obéir aveuglément, ne conviendrait-il pas plutôt d'ouvrir les yeux pour nous réapproprier nos destinées ?