...quelques décérébrés

Hors un diktat, selon quelle loi, à l'argutie de quelques décérébrés aspirant à venir les maîtres de ce monde (par la concentration de tous les moyens de notre subsistance), devrions-nous accepter d'être esclave du système ? Selon quelle règle l'homme devrait-il s'adapter à un système ; et non l'inverse ?

Remettons ces aspirants à leur place, en les internant, afin de les guérir de leur vice, profitons de ce laps pour abolir ce système violent et inique, en nous rapprochant de l'autarcie et de l'autogestion. Il ne faut jamais oublier que la délinquance est le produit de l'exclusion : les exclus ne faisant que répondre à la hauteur de cette attaque... Une société n'incluant pas l'ensemble de ses citoyens (pour ne pas utiliser le vocable sujet), est indigne d'exister et d'être respectée. Attention : je ne cautionne pas la violence : je l'exècre. Mais mon exécration est dans les deux cas...

Et, contrairement à ce qu'un autre décérébré a pu prétendre : comprendre, ce n'est nullement excuser...