...qu'un jour l'humain intègre

17/10/2020

Il faudra bien qu'un jour, l'humain intègre que la mort est partie intégrante de la vie et qu'il cesse de se comporter en imbécile à refuser de l'appréhender ; voire de le comprendre.
Il faudra bien qu'un jour, l'humain cesse de croire que la vie a un sens et cesse de se comporter comme tel.
Il faudra bien qu'un jour, l'humain cesse de s'inventer des schèmes pour ne pas venir fou : seule la folie ayant le sens de ne plus en avoir ni en rechercher ; voire une essence.